Le château de l’amour

- Château renaissance -

Le château d’Acquigny appartient à un patrimoine normand d’exception, inspiré des quatre initiales entrelacées des noms des constructeurs : nombreuses décorations, symboles de l’amour que les époux se portaient.

Témoin d’un amour éternel

Château d'Acquigny
Château d'Acquigny
Château d'Acquigny
Château d'Acquigny
Au milieu du XVIème siècle, Anne de Laval, membre de la prestigieuse famille des Montmorency, cousine du roi de France Henri II et dame d’honneur de Catherine de Médicis fit construire dans un site préservé – où chaleur, verdure et eaux vives se conjuguent – une « Maison des champs » en s’inspirant de l’éternel amour envers son mari, Louis de Silly, seigneur de la Roche-Guyon.
Le projet fut probablement confié au célèbre architecte de la Renaissance Philibert de l’Orme, qui venait de prouver au château d’Anet, qu’il savait évoquer la passion sous toutes ses formes. À Acquigny, en utilisant les fondations de la forteresse de Guillaume le Conquérant, l’architecte édifia une demeure sur le plan des quatre initiales entrelacées des noms des heureux époux A.L.L.S, origine d’un plan complexe, à la fois orthogonal et symétrique et d’une construction originale d’une rare élégance où cet amour partagé est inscrit dans la pierre.
En forme de A, comme Anne, la façade d’honneur, centrée sur sa gracieuse tourelle à double loggias qui repose sur une trompe en forme de coquille Saint Jacques, est très richement ornée. Les éléments décoratifs utilisés déclinent de nombreux symboles de l’amour : les mains entrelacées sont le symbole de la fidélité conjugale qui rappelle que rien ne peut séparer ceux qui s’aiment, le chêne est le symbole de l’amour solide qui ne s’altère pas malgré l’épreuve du temps, le lierre exprime l’attachement indéfectible, l’olivier est le rameau de la paix qui réconcilie toujours, le laurier désigne l’immortalité de l’amour dans la mythologie grecque, les feuilles d’acanthe évoquent l’amour pur et éternel, tandis que les grappes de raisin et les flammes symbolisent l’amour spirituel…

Un château à la mesure de l’homme

Apogée de la Renaissance par la délicatesse et le raffinement de la décoration de la façade d’accueil, Acquigny annonce déjà les grands châteaux classiques français par ses façades dépouillées vers le parc.
Philibert de l’Orme a su jouer avec subtilité et harmonie du décor et des volumes, de l’ombre et de la lumière pour surprendre le promeneur sans cesse étonné, parfois décontenancé, car il n’a jamais la sensation d’admirer la même construction. Il est confronté à l’apparente mobilité de l’édifice et à l’ordonnance de ses différents corps de bâtiment qui le font paraître toujours nouveau et inattendu.

Ainsi lorsqu’une façade ou un corps de bâtiment apparaît, il est intéressant d’observer au fil de la visite qu’une autre façade ou corps de bâtiment s’éclipse progressivement du champ visuel. Cette grande maîtrise des volumes par le célèbre maître maçon lui a permis d’édifier un château qui s’intègre parfaitement dans le paysage où architecture et espace environnant paraissent à l’échelle de l’homme.

 Château d'Acquigny - Normandie
 Château d'Acquigny - Normandie
 Château d'Acquigny - Normandie

Infos pratiques

- POUR TOUT SAVOIR SUR LE PARC ET LES JARDINS DU CHÂTEAU -

Plan d'accès

en voiture

Coordonnées GPS : 49.173 ; 1.187
Carte Michelin 304 Local, pli G6
A154 : sortie Acquigny
A 13 : sortie Louviers n°18
Info viamichelin ou google maps

en train

Gare d’Evreux, Rouen et Val de Reuil

en bus

De Rouen et d’Evreux
Info : http://www.vtni27.fr/

Horaires d'ouverture

Du 1er dimanche d’avril au dernier dimanche d’octobre :

weekends et jours fériés de 14h00 à 18h00

Du 1er Juillet au 31 août :

tous les jours de 14h00 à 19h00

Visite commentée autour du château à 15h00 et à 16h30.

Prévoir un minimum de 1h45 pour profiter au mieux des jardins, 2h30 est préférable

Les espaces ouverts à la visite sont : le parc et les jardins, le salon du midi, l’orangerie et l’ancien pressoir.

voir toutes les infos pratiques